Prendre corps

 

Prendre corps est une installation sonore et visuelle, constituée d’une trentaine d’« objets vibrants » ; elle fonctionne de manière autonome, accueille des performances avec des musiciens – le dispositif de l’installation est alors joué en live.

Les spectateurs déambulent ou s’assoient parmi les objets. De grandes plaques de métal et pans de papier suspendus structurent l’espace ; les spectateurs, mêlés aux autres objets – instruments ou objets récupérés, du quotidien, se reflètent dans les plaques, qui offrent une image floue, brisée et mouvante de l’ensemble.

Les objets sont mis en vibration par des haut-parleurs fixés sur leur surface. Le son provoque la vibration des objets et des lumières, créent des jeux d’ombres projetées et de réflexions : l’espace est en constante reconfiguration, au gré de la musique. Les objets semblent parfois se répondre, des bribes de voix apparaissent, se déploient dans les objets, tels un grand chœur, puis laissent place à un paysage fait de matières vibrantes ou harmoniques.

Chaque objet réagit différemment aux sons diffusés à travers eux : tremblements des feuilles de papiers, résonances et « tonnerre » des plaques métalliques, bruits parasites, saturations. Ils ajoutent alors, au gré de l’imaginaire du spectateur, l’aura d’une histoire, d’un contexte.

En proposant diverses “traductions” d’un matériau sonore dans les différents objets, l’installation joue sur les significations induites par la relation entre le matériau sonore et l’objet dans lequel il prend corps. Elle cherche à rendre tangible le plan où se tissent les relations entre corps singuliers et corps collectif.

Elsa Biston, conception, composition
Stéfane Perraud, artiste plasticien
Antonin-Tri Hoang et Julien Pontvianne, clarinettes
Coproduction et résidences : Théâtre de Vanves, Césaré, La muse en circuit, abbaye de Noirlac

Agenda :

Présentation publique de sortie de résidence le 5 juin 2020 à la muse en circuit, CNCM, Alfortville. Présentation publique de sortie de résidence les 19-20 septembre 2020 à Césaré-CNCM, Reims, à l’occasion des journées du patrimoine.
Création : automne 2020, théâtre de Vanves, avec Antonin-Tri Hoang et Julien Pontvianne.