Comportemental

Comportemental est issu de la fascination d’Álvaro Martínez León par l’éthologie, discipline scientifique qui résonne dans son travail depuis plusieurs années. Cette ‘biologie du comportement’, née au tournant du XXème siècle, est l’étude du comportement et de la communication du monde animal.

 

 

Un triptyque qui explore la relation entre les comportements humain et animal, ainsi que l’interaction dans l’espace entre les êtres, toujours en prenant l’éthologie comme source d’inspiration et le son comme matériau de base. Chaque tableau parcourt ces questions dans des situations différentes, la cohérence étant donnée par les chanteurs qui s’expriment systématiquement au travers de matières musicales (occidentales et extra-occidentales), paroles et sons d’animaux.

 

Les 2 premiers mouvements, Darwin Innamorato et Travelling, ont été créés entre 2015 et 2016. Le troisième, Communautés affectives, est en cours de création, impliquant 3 chanteurs lyriques, un groupe de 10 performers recrutés au niveau local par la structure d’accueil du spectacle et un système de multi-diffusion du son.

Premier tableau – Darwin Innamorato

La séduction, le flirt, la parade amoureuse, toute communication sonore et spatiale précédant l’accouplement constituent la thématique de la première partie, interprétée par une mezzo-soprano et un baryton:

 

Deuxième tableau – Travelling

Un groupe de mâles est présenté comme une meute qui utilise ses voix et évolue dans l’espace pour recréer des paysages sonores, des situations issues du quotidien, des rituels de communion, des stéréotypes du comportement du mâle dominant. Dans une recherche de perte de repères entre fiction et réalité, ce tableau est réalisé avec un groupe de 10 performers non professionnels:

 

Troisième tableau – Communautés Affectives (en cours de création)

Comment une assemblée se laisse entrainer par un personnage médiatique, qu’il soit politique, religieux, artistique ou sportif? Est-ce la voix, le langage corporel, l’émotion transmise par le personnage qui font émerger l’extase de la foule? Est-ce au contraire le fruit d’une pulsion des individus qui cherchent une excuse pour adhérer à un rituel collectif? Voici les question auxquels tente de répondre ce dernier tableau, toujours inspiré par l’éthologie. Un dispositif complexe utilisant la voix comme instrument de communication primordial, la musique électronique en multidiffusion comme environnement hypnotique,  le mouvement et l’interaction avec le public comme moyen de questionnement des rapports de groupe. Interprété par une mezzo-soprano, deux barytons, un musicien en charge de l’environnement sonore et 10 performers en interaction avec le public.

 

Un théâtre musical d’Álvaro Martínez León en collaboration avec Raphaël Ilias (environnement sonore) et Antoine Fraval (regard extérieur).

Mélanie Panaget: mezzo-soprano

Lilian Duault: baryton

Une production de Trafic en coproduction avec Les Cris de Venus